Un médecin de Forcalquier dans notre centre de santé du Cameroun

Un médecin de Forcalquier dans notre centre de santé du Cameroun

Le Dr Humbert est médecin à Forcalquier auprès de nos sœurs aînées. Sr Sylvie Valérie, infirmière ayant contribué au développement de notre nouveau centre de santé au Cameroun, l’a invité à se joindre à la vie du centre. Le docteur nous partage ses découvertes au cours de son séjour de 4 semaines…

Je suis accueilli à Douala par le sourire des sœurs… Le centre de santé est bien agencé, il favorise le contact et la relation. Au rez-de-chaussée, se disposent les bureaux des médecins, la salle d’accouchement, le bloc opératoire, le laboratoire, deux chambres d’hospitalisation. A l’étage, on trouve d’autres chambres et la pharmacie. Le gynécologue me guide pour la visite et me présente le personnel …

Sr Marie Pascaline supervise le centre. Il est ouvert 24/7. De tous les dispensaires locaux, c’est le mieux équipé. Toutes les soins de maladies, les urgences chirurgicales, les accouchements sont assurés… Une éducation des mamans sur l’intérêt de l’hygiène est entreprise. 

Je peux témoigner de l’excellente prise en charge des situations médicales avec une bonne compétence du personnel. Des opérations délicates ont été pratiquées en urgence avec un rétablissement rapide des personnes hospitalisées. J’ai été étonné par plusieurs sauvetages d’enfants admis dans un état grave et dans ces circonstances, j’ai vu tout un personnel lié par la solidarité. 

Il n’y a pas de sécurité sociale, les actes sont donc à la charge des patients. Mais avec peu, on tâche de faire beaucoup. 

Des améliorations seraient utiles : lieu de cuisine pour les familles (le centre ne fournit pas la restauration comme en France), chambre funéraire, buanderie, réagencement du bloc …

Sr Thérèse Françoise a facilité par sa bienveillance mon intégration … Hôpital, écoles, paroisse, tout respire cette unité donnée par la simplicité inhérente à la pauvreté. Un autre monde pour nous, européens.

Des améliorations seraient utiles“. En attendant, un groupe électrogène éviterait les coupures de courant durant les opérations (1500€). Vous pouvez nous aider pour ce projet en faisant un don en ligne. Merci pour votre soutien.