Vie de la congrégation des soeurs de la Sainte Trinité

29/03/2009

Témoignage

{{Mazargues à Madagascar}}

Ce voyage nous y pensions depuis longtemps, nous l’avons préparé pour nos frères et sœurs malgaches, pour nous-mêmes mais aussi pour les jeunes, pour qu’ils ouvrent les yeux sur le monde.
Je crois, pour l’avoir vécu avec eux, qu’ils n’oublieront pas de sitôt leur voyage à Madagascar car ils ne sont pas venus en “touristes” mais pour découvrir et partager.

Chers jeunes, vous avez traversé le pays en taxi-brousse, de Tana à Tuléar, 23 heures de rires et d’aventures. Vous avez poussé le taxi-brousse parce qu’il tombait souvent en panne, vous avez vu des paysages merveilleux et remarqué la diversité de ce si beau pays. Vous avez appris la patience avec Soeur Jeanne-Michèle qui vous disait toutes les heures qu’il y en avait encore pour une heure, vous avez partagé des piques-niques avec des soeurs de Tuléar et d’Ankililoaka dans des sites féériques. Vous avez vu la misère urbaine et la pauvreté dans la brousse, vous avez eu des coups de coeur, de grands moments d’émotion, vous avez échangé vos adresses avec beaucoup de jeunes. Vous avez acheté de la canne à sucre, on vous en a donné, et vous avez reçu en guise de remerciements des patates douces, des avocats, du maïs. Vous avez rencontré la générosité de ceux qui ont peu. Vous avez conduit des charrettes tirées par des zébus, conduit sur les pistes de brousse, vous avez découvert que votre directrice aimait la bière !!! Vous avez ri et quelquefois pleuré. Vous avez eu quelques “bobos”, vous avez peu dormi, mangé de la papaye, des galettes de riz, du zébu, de la confiture de mangue, à la goyave, aux ananas et du riz (beaucoup de riz). Vous avez chanté, vous avez prié, vous avez même appris à prier en malgache, vous vous êtes levés à l’aube pour aller à la messe à Fianarantsoa et assisté à celle d’Amparihikambana pendant plus de deux heures, vous avez eu des accueils dignes de roi, vous avez été couverts de cadeaux, vous avez transformé Soeur Myriam en blonde, vous avez beaucoup dansé et les danses malgaches n’ont plus de secrets pour vous. Vous avez vu une forêt de baobabs, vous vous êtes baignés dans le golfe du Mozambique, vous êtes montés sur des cocotiers pour ramasser des noix de coco que nous avons mangé sur la plage. Vous avez beaucoup partagé avec les soeurs, vous vous êtes posé des questions sur la vie religieuse et la joie des soeurs vous a marqué. Vous avez vu des centaines d’élèves prier la Vierge Marie dans le plus grand recueillement. Vous avez peint des classes, installé une pompe solaire, fait des travaux manuels avec les maternelles de l’école St Jean de Matha.
Vous avez joué au football et au basket avec des jeunes et des soeurs malgaches. Vous avez essuyé un orage de grêle et des pluies torrentielles et vous avez cuit sous le soleil.
Vous avez pris l’avion Air Mad et survolé la belle ville de Port Dauphin. On vous a fait des tresses et des “touc touc”, et prêté des nattes pour faire la sieste.
Vous avez été des lionnes et des lions de Malagasi, vous avez passé une journée mémorable en brousse avec les soeurs et le père Joseph.
Vous avez été interviewé par la radio catholique malgache.

{Bref, vous êtes devenus Malgaches !}

Mais surtout vous avez beaucoup appris sur les autres et sur vous-mêmes. Nous ne sortirez pas indemnes de ce voyage, vous en serez transformés. Certes, il a fallu recadrer quelques petites choses : vivre “ensemble”, ça n’est pas si facile mais je veux le dire haut et fort, globalement, “vous avez été formidables”. Quant à moi, je peux dire, avec les autres adultes du groupe : “mission accomplie”. Mais la mission continue.

D’autres projets verront le jour et les liens que nous avons tissés ne se déferont pas.

Discours de Mme J.H. MITCHELL
A Amparihikambana le 23 avril 2008