Vie de la congrégation des soeurs de la Sainte Trinité

28/05/2021

Message de reconnaissance pour nos soeurs de Bromley


A l’approche de la fête de la Sainte Trinité , la paroisse de Bromley (Angleterre) prend conscience que pour la première fois, aucune soeur trinitaire ne sera présente. Elle écrit un message qui reflète la force des relations entre les deux communautés et reconnaît, avec gratitude, la générosité d’esprit, de temps et de ressources que la Congrégation a donnée à la paroisse.

“Il est étrange de penser que ce sera le premier dimanche de la Trinité en cent trente-trois ans où les religieuses  de la Sainte Trinité ne participeront pas activement à la vie de la paroisse. Alors que le couvent de la Sainte Trinité existe toujours et que Sœur Veronica vit toujours dans la paroisse, leur départ laisse un grand vide dans la communauté locale.

Notre communauté paroissiale doit aux Trinitaires une grande gratitude. Notre église paroissiale et notre école sont toutes deux construites sur un terrain donné par elles. Nombre d’entre vous ont été éduqués par des religieuses avant la fermeture de l’école du couvent de la Sainte Trinité. Les sœurs ont pris une part active à la catéchèse, comme le programme de première communion qui avait lieu le dimanche matin dans les salles de classe de leur école.
L’engagement des sœurs dans la communauté s’est développé avec la visite des malades et des personnes confinées chez elles, mais aussi dans les maisons de retraite et les hôpitaux locaux. Certaines sœurs ont visité des prisons tandis que d’autres se sont impliquées dans les soins infirmiers.

Il semble donc juste et approprié qu’en ce dimanche de la Trinité, jour de leur fête, nous priions en remerciement pour leurs dons et leurs talents au fil des ans. Nous devrions également prier pour que le vide qui a été laissé par leur départ soit comblé. Les prières que nous adressons doivent également être considérées comme une opportunité. Si nous prions le Saint-Esprit, dont nous avons célébré la fête dimanche dernier, et que nous posons cette simple question : “Qu’est-ce que tu m’appelles à faire dans notre communauté paroissiale ?” Puis écoutons la réponse de l’Esprit Saint. Nous avons besoin de plus de catéchistes, nous avons besoin d’aide pour visiter les malades et les personnes isolées chez elles. . . . .

Je vous exhorte donc à prier et à écouter ! Priez et écoutez ! Et quoi que vous soyez appelés à faire, que Dieu vous bénisse dans vos efforts”.

Merci de prier pour les soeurs et pour les vocations trinitaires afin que nous ne soyons plus obligées de partir !