Famille trinitaire

28/03/2022

Un groupe de radicaux musulmans tue et mutile trois chrétiens en Égypte

Selon Asia News, trois chrétiens ont été brutalement assassinés puis mutilés en Égypte par un groupe de six musulmans qui disent les avoir attaqués pour « laver » le sang d’un parent tué il y a 70 ans par d’autres proches de personnes déjà décédées.

Les experts disent qu’il s’agissait d’un crime religieux car lorsque le groupe de meurtriers est revenu dans la ville, ils ont été accueillis par des chants et des célébrations en criant “Allah Akbar”. Une action assez courante lorsque des groupes extrémistes attaquent et tuent des chrétiens. Même eux-mêmes, lorsqu’ils ont été arrêtés par la police quelques jours plus tard, ont confirmé les faits lors de l’interrogatoire et expliqué l’attaque, y compris le démembrement des cadavres. Ils vont maintenant être jugés pour le meurtre des trois chrétiens, dont l’un avait six enfants.

Les assaillants, venant du village de Jaweer, ont ouvert le feu et exécuté les frères chrétiens qui vivaient dans le village d’Ibshadat, situé dans le district de Mallawi, dans le gouvernorat égyptien de Minya. Après les avoir tués, ils ont mutilé leurs cadavres et exécuté une danse macabre autour de leurs restes.

Des sources locales, reproduites par l’International Christian Concern (ICC), rapportent que les habitants de la zone où vivent les musulmans auraient accueilli la nouvelle du massacre en jouant des instruments de musique en signe de célébration.

Ainsi, les minorités chrétiennes vivant en Égypte sont persécutées, tuées et humiliées par les groupes extrémistes radicaux de l’islam, sans que la justice du pays ne puisse rien faire pour les protéger puisqu’ils sont nombreux à être plus nombreux que les chrétiens et en droit. Les conditions de survie des minorités chrétiennes dans les États islamistes sont quasi inexistantes et il devient chaque jour plus difficile de vivre, de travailler ou d’étudier normalement faute de liberté religieuse.