Famille trinitaire

21/06/2021

Nigéria, l’extermination des Chrétiens

La situation au Nigeria s’aggrave chaque jour. Ces derniers jours, huit chrétiens évangéliques ont été assassinés et le bâtiment de leur église a été incendié avec quelques maisons lors d’une attaque terroriste dans l’État de Kaduna, dans ce que les analystes commencent à qualifier de tentative de certains de « nettoyer » le pays de leurs chrétiens, reprend Infocatólica.

Le problème est que l’État ne fait rien et laisse libre cours aux groupes terroristes pour exterminer les chrétiens. Même l’État nigérian ne reconnaît ni la branche armée de Boko Haram ni les Fulani comme des terroristes, mais aussi comme des criminels.

Une autre des attaques les plus répétées concerne des prêtres: ces dernières semaines, un prêtre a été assassiné et un autre enlevé lors de l’assaut perpétré par des hommes armés non identifiés contre la paroisse de San Vicente Ferrer à Malunfashi,dans l’État de Katsina, dans le nord du pays. Le prêtre assassiné était le père Alphonsus Bello, tandisque le kidnappé est le père Joe Keke, a recueilli Fides.

Dans le rapport annuel 2021 de la Commission américaine pour la liberté religieuse internationale, le commissaire Gary Bauer a qualifié le Nigéria de « camp de la mort » des chrétiens.

« Trop souvent, cette violence est attribuée à de simples « bandits » ou expliquée comme hostilité entre agriculteurs et bergers », a déclaré M. Bauer dans le rapport. « Bien qu’il y ait une certaine vérité dans ces affirmations, elles ignorent la vérité principale : les islamistes radicaux commettent des violences inspirées par ce qu’ils croient être un impératif religieux pour « nettoyer » le Nigeria de ses chrétiens. Ils doivent être arrêtés. »

L’International Society for Civil Liberties – Rule of Law, un groupe civique basé dans l’État nigérian d’Anambra, estime qu’au moins 1 470 chrétiens ont été tués au cours des quatre premiers mois de 2021 au Nigeria. Le groupe estime également qu’environ 2 200 autres personnes ont été enlevées au cours de cette période.

L’Afrique est devenue la cible de groupes terroristes pour éliminer les chrétiens. Mêmele groupe terroriste Daesh, qui se trouvait auparavant au Proche-Orient,crée la terreur dans le pays africain. Ces derniers jours, ils sont allés jusqu’à confirmer que, dans un lieu indéterminé du Sahel, cinq personnes avaient été assassinées pour le simple fait de professer la religionchrétienne. Dans un message sur les réseaux sociaux, ils annoncent « l’élimination de cinq chrétiens infidèles et de trois espions après leur capture dans la région du Sahel ».

Le message est accompagné de quelques photographies revendiquant l’attentat, comme le reprend La Raison. C’est précisément dans leurs médias officiels qu’ils ont réitéré l’invitation aux « loups solitaires » qui peuvent suivre les terroristes de choisir parmi leurs victimes les chrétiens. À cet égard, ils citent la commande de « faire tomber la Croix» du Christ poussé par le premier « calife » du groupe fanatique, Abu Bark Baghdadi.

L’enfer vécu par les chrétiens du Proche-Orient, vécu aujourd’hui par les chrétiens africains.