Vie de la congrégation des soeurs de la Sainte Trinité

31/08/2020

Entrée dans la Maison du Père, Sr Marie – Léonie ESCALLIER

Sœur Marie – Léonie ESCALLIER vient d’entrer dans la joie de Dieu Trinité ce 28 août 2020, à Forcalquier.

 

Elle est née le 9 février 1928 à St Julien en Champsaur (Hautes Alpes) et a fait profession le 13 novembre 1953 à Sainte Marthe.

 

Ses parents fermiers ont eu 4 enfants (2 filles et 2 garçons). Dans le village, il y avait une communauté trinitaire qui était très proche des habitants.

Ayant besoin de soins très jeune, son père très proche d’elle, l’accompagnait dans les hôpitaux d’où sa grande affection pour lui.

Elle était très attachée à sa famille et sa famille le lui rendait bien.

 

En communauté à Sainte Marthe, Marseille, elle a travaillé à la lingerie et à la cuisine. Elle brodait très bien et faisait de beaux ouvrages.

A Margalhan, très appréciée des enfants, elle était responsable du ramassage scolaire. Cela lui a valu de faire des sorties intéressantes avec les élèves.

A Forcalquier, tout le monde est unanime pour reconnaitre sa grande charité. Elle voyait toujours le côté positif de chacun. Une charité exquise, affirmait le personnel de la maison.

En communauté, il en était de même, elle était très délicate. Sa mémoire extraordinaire lui permettait de nous rappeler les fêtes et les anniversaires. C’était notre « ordinateur vivant ».

Grâce à sa force intérieure, elle ne faisait peser sur personne sa souffrance. Elle ne se plaignait jamais. Et pourtant depuis 10 ans, elle était en fauteuil roulant et ne voyait pas.

Malgré cela, elle participait à toute la vie de la communauté et ne voulait jamais être en retard. Nous la taquinions pour son impatience.

 

La vie de Sr Marie-Léonie a été « enveloppée » par son amour de la Vierge-Marie. Chaque jour elle récitait son Rosaire et avait toujours son chapelet la nuit.

Grâce à KTO, elle suivait la Messe et le chapelet à Lourdes très souvent, en souvenir de ses pèlerinages. Cette année, elle devait y aller mais la Sainte Vierge l’attendait au ciel. Maintenant elle La voit face à face. C’est sa plus belle récompense.