Vie de la congrégation des soeurs de la Sainte Trinité

12/01/2021

Entrée dans la Maison du Père Sr Marie Antoine MOLINA

Sœur Marie Antoine MOLINA

Est entrée dans la joie de Dieu Trinité, le 3 janvier 2021 à Forcalquier.

Née le 4 février 1934 à Relizane en Algérie

Elle a fait profession le 8 mars 1957 à Valence.

 

Sœur Marie Antoine est la cinquième enfant d’une fratrie de six sœurs. Parents très travailleurs, ouverts, famille très unie, elle a gardé toujours une forte affection envers ses sœurs.

Elle a étudié à l’école publique, mais ses parents allaient demander conseil, dans les moments de doute et de souffrance, aux sœurs de l’école et collège Ste Monique (Relizane).

Pour son stage de noviciat, elle a été envoyée à Lyon, puis elle y est retournée après sa profession, comme enseignante, puis directrice. Elle était toute donnée à l’éducation des enfants et des jeunes orphelines dont il fallait s’occuper tous les jours de l’année.

De 1983 à 1992, elle a été directrice du Primaire à l’école Sainte Isabelle de Paris. Puis départ pour la Colombie. Arrivée à Caldas en septembre 1992 sans connaitre la langue, elle s’est vite inculturée.  Sa bonté et sa disponibilité ont vite été remarquées par tous ceux qui la rencontraient : elles parlaient plus que des paroles. Sr Marie-Antoine travaillait en pastorale.

Pendant 2 ans,elle a séjourné à Medellin comme responsable de formation, puis elle est retournée à Caldas jusqu’en 2007 d’où elle a été envoyée à Bagua Grande, au Pérou, pour un service de pastorale. Là aussi, elle a été très appréciée et aimée par toute la population, les catéchistes et les personnes des petits villages. Sa santé s’est ensuite dégradée et en 2015 elle a dû quitter la mission qu’elle aimait. Son départ a été très regretté et toutes les personnes continuent encore aujourd’hui à demander de ses nouvelles et à se rappeler ses conseils et tout le vécu avec elle.

Sr Marie Antoine nous a toujours marquées profondément par son humilité, sa disponibilité, son dévouement désintéressé et son amour pour les missions.

En arrivant en France, elle a rejoint Forcalquier, contente de retrouver une communauté plus nombreuse à laquelle elle a participé de tout son cœur.