Vie de la congrégation des soeurs de la Sainte Trinité

14/01/2021

Entrée dans la Maison du Père Sr Anne-Marie MAYET

Sœur Anne-Marie MAYET

Est entrée dans la joie de Dieu Trinité le 10 janvier 2021 à Forcalquier.

 

Née le 1er juin 1930 à Renan (Oran). Algérie

Elle a fait profession le 18 juillet 1958 à Valence

 

 

Sr Anne-Marie aimait beaucoup son Oranie et a passé une enfance heureuse en Algérie.

Avec ses 2 frères, c’était vive la joie !

Sr Anne-Marie était brillante, ouverte, s’intéressait à tout. Elle avait une forte personnalité, perfectionniste et tenace. Elle arrivait toujours au bout de ce qu’elle avait décidé. Sa moto était légendaire, lorsqu’elle faisait ses études d’infirmière, au Puy, en 1955.

Elle aimait la nature, les grands espaces, la mer et la liberté.

Bonne infirmière, elle se sentait à l’aise partout aussi bien en chirurgie infantile qu’auprès des adultes. Elle travailla aussi en salle d’opération et en radiologie, aux soins à domicile. Elle fit son école de radiologue en Suisse et sortit la première de sa promotion.

Sr Anne-Marie est arrivée à Forcalquier, comme directrice de la maison de retraite de Lou Seren de 1992 à 1998.

La tâche n’était pas facile. Elle menait une vie équilibrée : prière, travail, détente. (Chaque soir elle allait porter du pain à ses amis les ânes, sur la montagne). Toutes les personnes qui ont collaboré avec elle l’ont appréciée, surtout sa délicatesse.

Durant cette période, elle a collaboré au synode diocésain de Digne. Elle était très intéressée par les différents travaux. Elle participait le plus possible aux différentes rencontres et avait de bons contacts.

En communauté, elle participait volontiers, aux différents groupes de prière, veillées, partage d’Evangile…

A Cochin, elle fit de la pastorale de la santé puis passa par la Belgique avant de regagner Forcalquier en 2016. Sa maladie fut une dure et longue épreuve ; dépendante de tout le monde et ne pouvant plus s’exprimer. Le Seigneur vivait cela avec elle. Ce fut sa force. Elle gardait cependant un beau sourire. L’offrande de sa vie est un beau témoignage d’amour.

Elle peut dire : d’un cœur simple et joyeux, j’ai tout donné.