Session Notre Dame du Laus 2017

Depuis plus de 18 ans, j’ai le bonheur d’être en relation avec les sœurs trinitaires et c’est la première fois que je profite de ces trois jours au sanctuaire de la petite bergère des Haute Alpes ! Quel bienfait que cette session à Notre Dame du Laus ! Tout y est propice au ressourcement tant au plan spirituel (laudes, messe,  vêpres, prière, enseignements, confessions), qu’au plan détente (marches  sous un soleil printanier, repos, cadre magnifique, grande convivialité et partage, rires, chansons, danses !) La Béatitude personnelle avec le Christ était le thème retenu pour cette session, animée par le Père Marie-Christophe. Ce Frère de Saint Jean, grand orateur, nous a enrichis et passionnés par son discours à la fois profond, et assorti d’anecdotes humoristiques, qui permettaient une respiration à notre écoute concentrée.

Pourquoi avoir choisi ce thème ? Le Père nous l’explique : « il y a toujours des bonnes raisons de s’inquiéter et d’avoir peur. Or, il est bon de se rappeler que le but de la vie chrétienne est d’être bienheureux, le Seigneur nous y invite : il le dit neuf fois dans le sermon des béatitudes, avec en plus : « réjouissez-vous ». Béatitude personnelle ? Même si elle est aussi communautaire, la réponse de chacun de nous est personnelle comme nous le voyons dans l’évangile…

La difficulté est de concilier bien commun et bien personnel dans une communauté (religieuse, ou familiale), trouver comment donner à chacun ce qu’il lui faut tout en  préservant le bien commun.  Attention, l’aspect personnel ne veut surtout pas dire individuel et encore moins le fait d’être isolé. La question du Mal va se profiler. Nous voyons bien, quand nous prions devant la croix, que la vie chrétienne ne supprime pas le mal mais l’intègre d’une manière très étonnante. Le Christ par la révélation nous fait découvrir sa sagesse. Ce ne sera pas seulement un enseignement du Christ, mais une action du Christ en nous, qu’il va proposer à chacun dans la limite de notre consentement.

Autre point abordé, l’amitié. Dans le Christ, Dieu nous invite à une amitié avec lui « je ne vous appelle plus serviteurs mais amis ». Or l’amitié, c’est quelque chose de très personnel. Nous devons faire suffisamment confiance au Seigneur pour le laisser agir dans nos vies, et faire surgir une béatitude, autrement que ce que nous envisagions ou espérions. Pour approfondir cette réalité de la béatitude, pour trouver ce qui peut nous rendre heureux, il va falloir répondre aux questions : qui suis-je? Qu’est-ce que c’est qu’être humain à la lumière de la bible? La béatitude est quelque chose de la connaissance de l’homme, qui va rejaillir sur son affectivité. Dès l’origine, il y a une réalité divine : Dieu a créé l’homme par bonté et par sagesse, à son image. Il l’a créé relationnel, l’homme ne peut pas être heureux seul. Le Père Marie Christophe nous a donné deux moyens concrets pour accéder à la béatitude : la vie dans l’Esprit et la louange. Nous sommes tous repartis convaincus de l’importance d’accorder notre consentement au Seigneur pour qu’il puisse agir en nous tout en respectant notre liberté. Nous pourrons alors accéder à la béatitude qui est notre fin ultime.

J’ai beaucoup apprécié ce merveilleux week-end requinquant, parenthèse si bienvenue au milieu d’un quotidien toujours si rempli. Je signe des deux mains pour l’an prochain !

Marie-Laure