Semaine du 2 au 9 mars 2014

MONDE

Ukraine :

La Chancelière allemande a multiplié les initiatives pour calmer les ambitions belliqueuses de Vladimir Poutine ; celui-ci aurait accepté le 3 mars qu’une mission de médiation soit confiée à l’OSCE et qu’un groupe de contact soit mis en place ; mais les justifications données par la Russie à l’ONU pour son intervention en Crimée n’ont pas convaincu ses interlocuteurs, y compris la Chine. La Bourse de Moscou a plongé de plus de 10% le 3 mars, traduisant l ’accélération de la fuite des capitaux. Alors que la journée du 5 mars était marquée par de nombreux contacts à Paris entre diplomates, les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne étaient réunis le lendemain à Bruxelles pour un sommet consacré à la crise ukrainienne. Washington a annoncé le 6 mars la mise en place de restrictions de visas et de gels de capitaux en réponse à la violation du territoire ukrainien par la Russie ; Laurent Fabius n’a pas écarté les sanctions contre Poutine, mais apparemment sans succès ; les observateurs de l’OSCE ont été le 8 mars empêchés par l’armée russe d’entrer en Crimée.

Europe :

Le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker a été désigné le 7 mars comme chef de file du Parti populaire européen pour mener la campagne des élections européennes ; du coup, le Français Michel Barnier a perdu ses chances de devenir président de la Commission de Bruxelles.

Allemagne :

Plusieurs centrales à charbon qui fonctionnaient à plein régime pour fournir un courant électrique polluant ne sont plus rentables en raison de l’augmentation de la production d’énergie renouvelable ; l’avenir de la Ruhr est désormais menacé ; les dividendes seront divisés par deux et l’ensemble des salaires gelés en 2014.

Suisse :

Le Salon de l’auto de Genève a ouvert ses portes le 6 mars au moment où le marché européen se stabilise après des années difficiles.

Malaisie :

Deux jours après la disparition le 7 mars au large des côtes du Vietnam d’un Boeing avec 230 personnes à bord dont 4 Français, les recherches se poursuivaient pour retrouver ses traces ; l’hypothèse d’un attentat terroriste était prise au sérieux.

FRANCE

Politique :

Il régnait début mars une étrange atmosphère politique avec le développement de spéculations concernant un futur remaniement dont le principe serait acquis, mais dont la date et l’ampleur restaient très imprécis ; le député René Dosière (apparenté PS) plaidait le 3 mars pour la mise en place d’un gouvernement d’une vingtaine de membres (au lieu de 37) permettant une économie de 10 millions par an et par ministère supprimé. Des extraits de réunions enregistrées à l’Élysée par un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson, ont été publiées le 4 mars dans la presse…. . Le couple Sarkozy a décidé le 6 mars de porter plainte ; de son côté, le PS pourrait demander une enquête parlementaire. Des avocats se sont indignés le 8 mars d’atteintes graves et répétées au secret professionnel.

Manif pour tous :

Après la parution le 5 mars dans la presse d’une affaire de chantage à la naturalisation d’une étudiante russe en échange d’informations sur la Manif pur tous, le ministre de l’Intérieur a demandé que l’Inspection de la police nationale soit saisie d’une enquête sur cette affaire. Le mouvement a présenté le 8 mars les résultats de son « Grenelle de la famille » sous forme de 38 propositions protégeant le mariage et la filiation.

Économie :

Bruxelles a lancé le 5 mars un nouvel avertissement sur les déficits publics de la France, un des plus mauvais élèves de la zone euro, et l’a placée sous surveillance renforcée. L’INSEE a cependant annoncé le 6 mars une stabilisation du taux de chômage à 9,8% de la population active en métropole au 4ème trimestre 2013.

Fraude :

Le nouveau parquet financier installé le 1er février a commencé à fonctionner avec cinq magistrats ; la Chancellerie en prévoit vingt-deux à terme plus dix juges d’instruction spécialisés.

Délinquance :

Selon un rapport de l’Inspection générale de l’administration révélé le 3 mars, la préfecture de police de Paris aurait maquillé pendant des années les statistiques de la délinquance.

Entreprises :

Deux jeunes entreprises de lingerie, -les Ateliers ex-Lejaby et Monette,- qui ont souhaité promouvoir la production française, vont être mises en liquidation faute d’un financement bancaire suffisant. Bouygues a déposé le 6 mars une offre de rachat de SFR pour 14,5 milliards d’euros, face à la concurrence de Numéricable de l’ordre de 15 milliards. Les syndicats sont inquiets sur les conséquences sociales de l’opération. En cas de rachat, Bouygues Telecom pourrait revendre son réseau mobile à Free.

Social :

Un accord entre patronat et syndicats signé le 5 mars a mis fin aux négociations des partenaires sociaux sur la baisse des charges promise par le gouvernement. En conflit avec leur direction, les syndicats CGT et SUD ont déposé un préavis de grève illimitée sur la ligne B du RER pour le 10 mars.

Justice :

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné le 6 mars à trois mois de prison avec sursis les 29 militants de Greenpeace qui s’étaient introduits dans la centrale de Tricastin en juillet 2013.

Logement :

Depuis le début de l’année, les loyers ont baissé dans 40% des villes de plus de 10 000 habitants et 60% des grandes villes ; ils avaient augmenté de 0,6% en moyenne en 2013.

Santé :

L’homme de 76 ans implanté avec un coeur artificiel Carmat est décédé le 3 mars deux mois et demi après l’opération ; l’objectif initial de survie était d’un mois. Le groupe Carmat a annoncé le 4 mars la poursuite de ses essais cliniques. Le ministère de la Santé a confirmé le 4 mars la création d’un statut médical spécifique pour les sages-femmes en grève depuis octobre 2013. L’assurance-maladie a annoncé le 6 mars un léger recul des dépassements d’honoraires alors que trois médecins franciliens étaient sanctionnés pour dépassements excessifs.

Banques :

Quelques 400 emprunteurs ont assigné le 3 mars une filiale de BNP-Paribas qui leur avait accordé des prêts immobiliers en francs suisses et dont les remboursements en euros se sont accrus avec la dépréciation de la monnaie européenne vis-à-vis du franc suisse ; ils réclament 40 millions de dommages et intérêts.

Disparition :

Le célèbre cinéaste Alain Resnais est décédé le 1er mars ; il était âgé de 91 ans ; son dernier film doit sortir prochainement sur les écrans.

Élections :

Depuis le 6 mars au soir, 64 communes sont sans candidats pour les municipales. A deux semaines du 1er tour, un Français sur trois était sûr de voter.

Climat :

Alors que l’Agence régionale de surveillance de la qualité de l’air signalait le 7 mars le franchissement du seuil d’alerte de la pollution aux particules en Ile-de-France, une étude internationale rappelait qu’une augmentation de 2°C de la température moyenne devrait entraîner des chaleurs supérieures à 40°C dans les pays comme la France et une baisse des précipitations. Météo-France dispose désormais d’un supercalculateur qui permettra de multiplier par 12 la puissance de calcul et la fiabilité des prévisions.

J.L.