Réflexion pour le 23 Octobre 2016

30ème dimanche du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Luc 18 (9-14)

Le publicain se tient la tête basse devant Dieu, il tient son âme égale et silencieuse, il ne poursuit ni grand dessein, ni merveille qui le dépasse. Il se livre à Dieu tel qu’il est, sans artifices.

Le pharisien est rempli de lui-même et méprise les autres au nom de sa justice à lui. Il se suffit à lui -même et n’a donc pas besoin de Dieu. Il s’exclut ainsi des prévenances divines. Il ne voit pas le publicain comme un frère en Dieu, il le voit d’un mauvais œil.

Des deux, c’est le publicain qui sera justifié. Rendons grâces au Seigneur pour ses délicatesses pour les pauvres et les petits.