Réflexion pour le 13 Mars 2016

5ème dimanche de carême

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 8 (1-11)

L’Évangile de la femme adultère nous est bien connu. Mais il comprend des perles ; d’abord l’attitude de Jésus qui se courbe , s’abaisse devant la femme comme pour mieux lui laisser la place de se dire en vérité. Elle fait l’objet d’accusation, raillée par les scribes et les pharisiens. Jésus lui rend sa dignité face aux hommes qui la rejettent, puis Jésus se redresse face à la femme, il lui parle face à face, d’égal à égal, la considérant dans toute son humanité blessée, enfin Jésus la place devant sa liberté : « va et désormais ne pèche plus ». A nous aussi le Seigneur s’adresse et nous place face à notre liberté, alors prenons résolument la route avec lui !