Prier, c’est libérer …

31/12/2018

Intentions de prière de Janvier 2019

Prier avec le Saint Père en Janvier

 

Les jeunes à l’école de Marie :

Pour les jeunes, en particulier ceux d’Amérique Latine, afin qu’à l’exemple de Marie ils répondent à l’appel du Seigneur pour communiquer au monde la Joie de l’Évangile.

 

*******

Vos intentions de prière de Janvier :

Seigneur Jésus d’Amour je continue de te confier Franck pour sa libération, pour sa repentance et sa conversion. Qu’avec ton aide, Seigneur et la puissante intercession de Maman Marie, il rencontre la joie de vivre de ton Amour. Merci Seigneur, bénis tous les priants qui prieront pour lui et nos frères et sœurs. Gloire à Toi Seigneur ! Amen

Nous te prions pour tous ceux qui ont besoin d’une libération. Donne-leur la volonté de renoncer à ce qui les enchaine…satanisme, voyance…

Seigneur, nous te louons pour :
Marie, mère de ton Fils,
Marie, mère de l’humanité, mère de l’Eglise,
Marie, en qui rayonne ta beauté,
Marie, la femme éprise de ta liberté,
Marie, la femme libre.

Seigneur, devant toi,
cette nouvelle année 2019,
nos dons, nos joies, nos peurs, nos limites,
notre désir d’aimer, notre soif d’amour,
la paix, la réconciliation dans notre monde, en République centrafricaine, en France…,
la cohérence de nos communautés chrétiennes.

Vos intentions de prière de Décembre :

– Seigneur, nous te louons :
pour la béatification du frère Pierre Claverie, de ses compagnes et compagnons,
pour cet émouvant signe de l’Eglise qui est en Algérie,
pour ce signe lumineux pour le monde de « fraternité désarmée », signe pour notre 21 ème siècle où la peur de l’autre semble l’emporter,
pour la pertinence du don de soi qui enfante la fraternité inter religieuse.

– « Seigneur, désarme-les, Seigneur désarme-nous »…(prière des moines de Tibhérine) … Seigneur désarme-moi. Communion avec tous les lieux où la violence semble triompher…

– Seigneur, devant toi :
la paix et la justice sociales en France,
ton Église qui est en Algérie, en ces jours de béatifications

Seigneur, nous te louons pour :
tout ce qui naît aujourd’hui,
la naissance des réconciliations, des pardons,
la naissance des audaces pour rayonner ton nom,
la naissance de la vie fraternelle toujours nouvelle…

Vos intentions de Novembre :

– En cette journée mondiale pour les pauvres, nous te prions pour eux et en particulier pour les prisonniers, leur famille, les gardiens et bien sûr les victimes.

– Certaines personnes, sans être à la prison, sont prisonnières  d’addictions, d’autodestruction suite à des pratiques occultes. Nous te prions particulièrement pour Allan : Viens le libérer Seigneur ! Fais le revenir à la Lumière. Viens aussi en aide à Colette et à sa famille. Par Marie, protège les personnes qui cherche ton soutien.

– Nous te prions Seigneur pour la profonde mutation que doit vivre l’Eglise en ce temps, et pour notre conversion à ton Évangile de paix, de justice, d’amour et d’ouverture.

– Nous te prions pour les personnes en recherche d’emploi
particulièrement pour une personne qui cherche une place de secrétaire afin de toucher ses points retraite.

– Nous te rendons grâce pour l’ordination de notre frère trinitaire Guillaume, frère de sr Blandine. Achève en lui ce que tu as commencé et donne lui la force et tes grâces pour sa mission.

– Seigneur, nous te prions pour les évêques réunis à Lourdes et pour l’Assemblée Générale des supérieures majeures qui suivra du 9 au 13 novembre. Envoie ton Esprit sur les participants et les organisateurs.

– Seigneur, nous te louons pour :
les regards bienveillants,
les regards qui donnent la vie,
les regards qui encouragent,
les regards qui ne jugent pas, ne condamnent pas,
les regards qui déplacent vers plus d’humanité,
les regards de création.

– Seigneur, nous te prions pour les victimes des attentats, leurs familles, les proches en grande souffrance,
Fais venir la paix, la réconciliation dans notre monde…

– lls sont nombreux les bienheureux…

…qui n’ont jamais fait parler d’eux
et qui n’ont pas laissé d’image.
Tous ceux qui ont depuis les âges aimé sans cesse
et de leur mieux autant leurs frères que Dieu.
Ceux dont on ne dit pas un mot, ces bienheureux de l’humble classe,
ceux qui n’ont pas fait de miracle.
Ceux qui n’ont jamais eu d’extase
et qui n’ont laissé d’autre trace qu’un coin de terre ou un berceau.
Ils sont nombreux ces gens de rien,
ces bienheureux du quotidien qui n’entreront pas dans l’Histoire,
ceux qui ont travaillé sans gloire
et qui se sont usé les mains à pétrir, à gagner le pain.
Ils ont leur nom sur tant de pierres et quelquefois dans nos prières.
Mais ils sont dans le cœur de Dieu.
Et quand l’un d’eux quitte la Terre pour gagner la maison du Père,
une étoile naît dans les cieux.

Robert Lebel