Nativité du Seigneur

Commentaire de l’Evangile du 25 décembre 2012
{{ Jn 1(1-18)}}

« Dans nos obscurités, allume le feu qui ne s’éteint jamais »

Voici les paroles d’un refrain de Taizé qui me paraissent bien illustrer cette page d’Evangile :

Dans les ténèbres de notre monde, de nos nuits, en nous-mêmes et autour de nous,
Que la présence et la naissance de Jésus au milieu de nous allume ce feu qui ne s’éteint jamais, feu de l’amour infini, de la proximité désirée avec l’homme, de la grâce intime d’amitié et de la communion souhaitée avec l’humanité entière

En Jésus qui se fait fils pour que nous devenions frères de tous

Car c’est bien par Jésus et en Lui que la création se trouve renouvelée et restaurée dans sa beauté originelle

En Jésus la communion est rendue possible entre Dieu et les hommes

Rendons grâces à Dieu pour cette merveille.