Marseille, terre d’accueil

A la découverte de notre patrimoine : Marseille, terre d’accueil

 

Ce dimanche 18 septembre, l’Europe a ouvert les portes de son patrimoine… et la communauté de Mazargues en a profité largement : visite du musée historique de Marseille, du Mucem et du Fort Saint Jean.

 

C’est inscrit dans l’ADN de notre ville : Marseille, le plus grand port de la Méditerranée, est un territoire d’accueil depuis sa fondation.

« Marseille, lieu de rencontres et d’amitié », cette phrase nous a invitées à découvrir une exposition sur les Migrants qui nous a profondément touchées.

Une première photo représente une montagne de gilets de sauvetage, au milieu de nulle part, ayant appartenu aussi bien à ceux qui ont trouvé la mort en Méditerranée ou le chemin vers d’autres épreuves.

Puis une photo intitulée «débris de vie » représente un espace rempli de débris calcinés, cassés, dans un chaos marqué par la guerre… et au milieu nous apercevons le visage, le regard d’un enfant innocent qui ne comprend pas ce qui lui arrive.

Une autre photo appelée «avoir un toit », montre des petites tentes de fortune,  avec un empilement de matelas sales, de linge et d’affaires personnelles à l’intérieur, déposés tant bien que mal à l’abri des intempéries.

Un peu plus loin, un panneau indique « départ vers… » et au-dessous, trois itinéraires inouïs, sur des petites feuilles de papier carreau, où les traits faits par les migrants eux-mêmes, témoignent des épreuves et des détours incroyables vécus par eux pour arriver en France.

Bien d’autres tableaux sont exposés, avec entre autre, les noms de ceux qui ont perdu la vie dans ces voyages contraints et sans fin, nous ont aussi marquées.

Cette exposition nous fera vivre différemment dans notre cœur et notre prière ce dimanche 25 septembre, journée mondiale des migrants. Que le Dieu de toute miséricorde nous aide à avoir le courage de nous engager davantage au service de tous ceux qui souffrent dans leur humanité non reconnue.

Partager l'article :

Facebook