Le temps de l’exode

1885-1914 : Les Lois de laïcisation

La Congrégation est en plein essor, les communautés se multiplient et font un très bon travail apostolique.

La réforme de la société avec les lois de laïcisation qui aboutit avec la loi de 1901 met fin à de nombreux établissements, surtout dans l’éducation.

En quelques années, 75 maisons sont fermées.

1914-1945 : D’une guerre à l’autre

La guerre de 14 a suspendu la lutte anti-cléricale, et quelques maisons ont échappé à la fermeture.

cases-2-f506aMais cette guerre a mis l’Europe et la France dans une situation de souffrance et de détresse où se multiplient les blessés.

Plusieurs de nos maisons sont transformées en ambulances ou cliniques et nos sœurs mettent au service des blessés toute leur compétence et leur générosité évangélique.

Un nouvel appel de mission fait par les pères Trinitaires amène en 1928 la Congrégation à travailler à Madagascar, en s’implantant à Miarinarivo, près de la mission des pères.

1945-1968 : Temps de réajustement

bambins-2-b8ba9Après la guerre, la situation sociale reste difficile, pour la Congrégation également. Des maisons sont à nouveau fermées et on assiste à une diminution des vocations.

Et une nouvelle guerre, cette fois-ci en Algérie, remplit encore de souffrances nos communautés.

Il faut chercher de nouvelles formes de service, en réponse aux nouveaux signes des temps, mais notre charisme, notre style de vie continue à se donner.

De nouvelles communautés voient également le jour, aux Etats-Unis avec les pères Trinitaires, et au Gabon pour nous occuper d’un collège de jeunes filles et les aider à se libérer par l’éducation et la formation humaine et spirituelle.