Éditorial Octobre 2013

« Se reconnaître frères pour un monde solidaire. »

 L’année dernière, nous avons « créé des liens »… « Une chance pour demain », avons-nous même ajouté ! De la création de liens à la solidarité, il n’y avait qu’un pas. Nous l’avons franchi et c’est bien une chance ! Notre thème d’année est donc le suivant :

 « Se reconnaître frères pour un monde solidaire. »

 Ce thème de la solidarité fraternelle est un peu comme l’aboutissement de l’Année de la Foi. D’abord parce que la foi est faite pour être mise en pratique. Mais aussi parce que c’est par la foi que nous savons que nous sommes enfants du même Père et donc que nous sommes tous frères. En réalité, nous n’avons pas à « le devenir », puisque nous le sommes déjà. Mais il nous reste à « le reconnaître » ! Il est important parfois de se redire ce qui fonde notre fraternité et donc notre solidarité. Car l’une et l’autre s’entrainent mutuellement.

 La solidarité est un sujet d’actualité, une valeur appréciée par tous et largement encouragée par le pape François : « La solidarité inclut tout le monde. Vous devez continuer à travailler pour cette culture de la solidarité et pour l’Évangile. »

Etre solidaires, c’est d’abord être des citoyens avertis et lucides sur les réalités du monde. C’est ensuite s’exercer à être des hommes et des femmes responsables, actifs, et généreux. C’est aussi savoir s’oublier soi-même pour voir celui qui a besoin d’un soutien, sans chercher son propre intérêt dans la relation d’aide.

La solidarité n’étant pas innée, nous avons besoin de nous y encourager mutuellement car il est toujours plus stimulant d’être à plusieurs pour poser des actes concrets avec ceux qui sont en difficultés là où nous sommes et aussi dans le monde entier car la solidarité n’a pas de frontière.

Notre participation concrète pour un monde juste et solidaire est importante. Et il serait porteur de sens de discerner ensemble, laïcs et religieuses, les défis les plus urgents à relever aujourd’hui. Sur quels projets allons-nous nous investir pour contribuer à la libération de ce qui enchaîne notre monde? Solidarité avec les plus démunis, les délaissés, les exclus ? Solidarité avec les chrétiens persécutés à cause de leur foi ? Solidarité avec les générations à venir en respectant notre planète ? Solidarité avec les personnes âgées auxquelles nous devons reconnaissance pour tout ce qu’elles nous ont transmis ?…

Nos deux premières sœurs de Chine et du Kenya qui viennent de s’engager pour toujours ont été bien inspirées le jour de leur profession, en mettant en exergue cette phrase: « Si tu vis la charité, tu vois la Trinité !! *» Faire voir la Trinité, n’est-ce pas un bel objectif pour notre solidarité à venir ?

Ensemble, par notre solidarité, faisons jaillir la joie ! Faisons jaillir la Vie !

Nous pouvons aussi être solidaires par la prière et croyez bien, chers amis, que vos sœurs trinitaires vous portent dans la leur. Nous prions pour vous et vos familles, à toutes vos intentions et nous vous souhaitons une très belle année dans la solidarité fraternelle !

Sr Bénédicte-Marie

 

* Cette phrase est inspirée de celle de St Augustin : « Tu vois la Trinité quand tu vois la Charité ! »