Éditorial Octobre 2010

« Ensemble… »

 A vous qui nous lisez pour la première fois : soyez les bienvenus dans notre famille trinitaire.

Famille ? Oui, nous sommes une famille et c’est ce que nous avons voulu souligner en lançant l’année jubilaire qui marque le 350° anniversaire de notre congrégation. Ce numéro spécial lui offre une large place. Le 30 mai 2010, c’était un peu comme un grand feu d’artifice qui projette des étincelles autour de lui. Elles vont maintenant scintiller dans chacune de nos communautés durant toute l’année, propageant ainsi la joie et l’action de grâce pour ces
350 ans de vie donnée.

 Ces fêtes seront aussi l’occasion de vivre notre thème d’année :

« Ensemble, construire la Communion ! »

 Ceux qui nous connaissent savent à quel point ce thème nous est cher puisqu’il fait partie intégrante de cette spiritualité trinitaire que nous souhaitons partager et vivre avec vous.

En fait, il prend sa source en Dieu Trinité qui est communion de personnes, qui est relation. Et comme nous sommes créés à l’image de Dieu et appelés à lui ressembler, nous sommes faits nous aussi pour la relation, pour la communion et pour une plus grande fraternité. D’ailleurs, nous sentons bien en nous-mêmes cette aspiration à la paix et à l’unité.

C’est pourquoi, il est bon d’y revenir de temps en temps. Une famille existe avec sa beauté et aussi ses limites mais ceux qui l’aiment la soignent, désirent la consolider et même l’élargir.

 Quelles initiatives prendrons-nous pour faire grandir cette communion, jour après jour?

 Voici quelques suggestions concrètes :

  • Oser faire le premier pas pour aller vers l’autre, dans une rencontre vraie
  • Être disponible pour sortir de soi et accueillir d’autres manières de faire, tout en restant soi-même. « Il faut du courage et de la persévérance pour continuer d’être soi-même dans un monde qui nivelle tout. Courage pour accepter l’autre tel qu’il est, là où il en est, avec ses richesses, ses limites, ses originalités. » (Christian de Chergé)
  • Reconnaître que la différence ne nous éloigne pas. Au contraire, seules peuvent s’unir deux pièces complémentaires ! « Tu ne penses pas comme moi, disait Don Helder Camara, donc tu me complètes ».
  • Simplifier nos relations en apprenant à dire nos attentes et à manifester concrètement notre gratitude et les humaniser en faisant en sorte que chacun y trouve sa place: Nous avons tous quelque chose à donner alors tenons à tout prix à cette réciprocité. Nous n’avons pas besoin de dominer pour exister !
  • Considérer l’autre comme mon frère et savoir l’admirer et s’émerveiller de ce qu’il fait… Tout cela ne changera peut-être pas le monde mais peut changer notre vie.

 Cette liste n’est pas exhaustive. Chacun saura trouver comment apporter sa pierre à l’édifice et embellir ses relations. Mais c’est ensemble que nous devons construire la Communion et surtout la recevoir de Celui-là seul qui peut nous la donner, le Christ. En prenant notre humanité, Il nous a révélé que Dieu est notre Père et que nous sommes donc tous frères. Et si nous acceptons de mettre enfin le Christ au centre de notre vie et que nous cherchons à nous rapprocher de Lui, alors inévitablement, nous nous rapprocherons les uns des autres.

 Nous avons fait un lien entre la Trinité et la Communion.

Et si les trinitaires luttent pour la Liberté, c’est qu’elle est indispensable à l’amour, à la relation avec Dieu et avec les autres et qu’elle permet donc à la communion de se construire.

Réciproquement, la communion est libératrice, car seul l’Amour peut engendrer la liberté. Le lien est fait entre Libération et Communion.

 Tout se tient dans la spiritualité trinitaire !

                                                                                      Sr Bénédicte Marie