Éditorial Mai 2011

Chers amis,

Revenue récemment de ma visite à Madagascar, je reste émerveillée par ce que nos sœurs ont mis en place pour notre année jubilaire, et par l’intérêt qu’ont montré enseignants et parents en participant aux divers projets proposés. Heureuse aussi de voir de plus en plus de laïcs s’associer à notre spiritualité pour en vivre avec nous. Tous m’ont questionné : «  Ma sœur, dites- nous ce qui se vit dans les autres pays, et ce qu’ils font pour construire la Communion. »

Mes voyages me confrontent souvent à de grandes détresses et au nom de mes sœurs, je tiens à vous remercier très sincèrement pour vos partages et parrainages qui nous permettent de rester en communion avec ceux qui sont nos frères et sœurs en humanité.

Vous trouverez en annexe un questionnaire qui vous est adressé. Je vous invite à y prêter attention. Vous l’avez peut-être déjà reçu par l’intermédiaire de votre communauté locale, mais vous n’êtes pas tous en contact direct avec des sœurs et vos réponses nous intéressent. Elles nous permettront de travailler la question de notre collaboration avec les laïcs lors de notre prochain Chapitre qui aura lieu du 1er au 15 aout 2011 à Madrid.

Le sujet nous tient à cœur pour diverses raisons :

* D’abord parce que dès les origines, Saint Jean de Matha, en fondant la famille trinitaire, s’est entouré de laïcs afin qu’ils participent eux aussi à l’œuvre de Rédemption, de Libération des esclaves. Une audace pour son temps ! L’idée d’une mission partagée est devenue plus familière aujourd’hui, même si nous cherchons encore la manière.

* Ensuite, parce que nous avons choisi la vie apostolique, c’est à dire non cloîtrée, pour rester dans le monde, donc proches de vous.

* La troisième raison est que nous sommes trinitaires donc invitées à une vie de relation qui nous appelle à un vivre ensemble, en collaboration, en complémentarité avec des personnes qui ont choisi un autre état de vie.

* Enfin, si l’Esprit nous a fait le don d’un charisme, nous n’en sommes pas propriétaires ; Il est offert à tous. Vous pouvez le vivre avec nous. C’est un chemin de communion qui vous est proposé.

Pour nous religieuses, ce chemin nous demande de passer du « vivre pour » au « vivre avec » et c’est une véritable conversion qui nous attend. Nous la ferons ensemble, si vous le voulez bien. Ce questionnaire n’est qu’une porte ouverte pour aller plus loin.

Et puisque la béatification de Jean Paul II nous oblige à reporter notre pèlerinage à Saint Nizier initialement prévu le premier mai, nous le ferons l’année prochaine. En attendant, confions-lui nos prochaines réflexions au Chapitre et l’avenir de notre famille trinitaire, sans oublier toutes les intentions qui vous tiennent à cœur.

Restons aussi en grande communion de pensée, de prière et d’action avec les communautés qui vont célébrer localement ou clôturer le 350° anniversaire lors de la prochaine fête de la Trinité : Merci pour cette belle année jubilaire qui nous a apporté beaucoup de joies, de rencontres et de partages. Merci pour votre participation.

Sœur Bénédicte Marie