Vie de la congrégation des soeurs de la Sainte Trinité

08/06/2018

Éditorial Juin 2018

Signe d’Espérance

« Marie témoin d’une espérance, pour le Seigneur tu t’es levée.
Au sein du peuple de l’Alliance, tu me fais signe d’avancer, toujours plus loin, toujours plus loin.

Ce chant à Marie fait  vibrer mon cœur en ce mois qui lui est consacré. Marie est signe d’espérance parce qu’elle est le modèle de toute vie chrétienne et de notre  vie consacrée. Notre vie enracinée en Dieu, nourrie par l’adoration est signe d’espérance pour le monde. Espérance d’un monde meilleur, purifié, renouvelé, transparent de la lumière et de l’amour de Dieu.

A l’Annonciation, Marie s’exclame : « Voici la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole » (Lc 1, 38). Quand elle rencontre Elisabeth, Marie chante : « mon âme exalte le Seigneur » (Lc 1, 46). Le fait de servir, de louer, et d’adorer le Seigneur sont inséparables du même mystère : la rencontre avec Dieu qui se révèle quand Il demande à Marie que son Fils s’incarne en elle pour devenir « un parmi d’autres » (Ph 2, 7).

Tout le cheminement de Marie nous aide à  avoir la conviction que l’espérance est possible. Dans nos missions respectives, nous avons à cultiver l’attitude de Marie qui a accompagné son Fils jusqu’au bout, sur le chemin de l’amour. Nous avons à aider les personnes que le Seigneur place sur notre route, en tenant compte de l’exemple de son Fils. Un des numéros de nos Constitutions dit « rempli de l’Esprit Saint, le Christ a réalisé la mission du salut dans sa vie terrestre, aimant jusque dans la passion et la mort, les hommes qu’Il venait libérer, révélant à travers des gestes humains l’amour immense de Dieu pour tous ses enfants » (Const. n° 41). Ce comportement de Jésus nous incite à croire que l’espérance est possible, parce que Dieu a le pouvoir de faire de nous des hommes et des femmes capables de répandre l’amour autour de nous.
Nous comptons sur sa fidélité de nous avoir choisis comme  témoins d’espérance à l’exemple de la Vierge Marie. Témoin, elle l’est dans sa vie au service de son Fils et de ceux qui ont vécu avec elle durant son pèlerinage terrestre. Que l’Esprit nous pousse à prendre conscience de nos possibilités, afin d’être à l’écoute des personnes de notre temps et de  chanter en toute confiance, comme Marie, notre Magnificat. Qu’à son exemple, nous puissions devenir davantage l’instrument docile à l’Esprit Saint pour répondre généreusement à ses appels et être témoins de l’amour du Christ qui nous libère et ne cesse de nous réconcilier avec Dieu le Père. Ensemble, vivons notre vocation à l’appel  à la sainteté dans notre monde actuel comme le recommande le Pape François
dans son exhortation apostolique  « Gaudete et Exsultate » (Réjouissez-vous et exultez).

Il  nous appelle à ne pas avoir peur de la sainteté. Elle est à la portée de tous :

son humble objectif, c’est de faire résonner une fois de plus l’appel à la sainteté, en essayant de l’insérer dans le contexte actuel, avec ses risques, ses défis et ses opportunités. Le Seigneur a élu chacun d’entre nous pour que nous soyons « saints et immaculés en sa présence, dans l’amour » (Ep 1, 4).

 Continuons à avancer sur un chemin de conversion pour progresser dans cette voie de la sainteté en vivant l’union voulue par le Christ : «  Que tous soient un » (Jn 17, 21). Nous sommes témoins et artisans de cette unité qui s’inspire du mystère de la Sainte Trinité.  Donnons-nous la main pour construire ensemble un monde de justice et de paix où l’espérance est comme une étoile qui nous  guide et nous mène au bonheur éternel promis par le Christ.

Vous tous, lecteurs de ce trait d’union : quels que soit votre âge, votre race, votre culture ou votre condition de vie, ne perdez pas courage car « l’Espérance ne déçoit pas » (Rm 5, 5). Tournons notre regard vers la Vierge Marie afin qu’Elle nous apprenne à demeurer dans la lumière de la foi, Elle qui était avec les Apôtres au Cénacle pour attendre l’Esprit Saint dans la prière. Qu’Elle soit constamment notre modèle et notre soutien. Que cet Esprit ne cesse de nous aider avec cette  conviction que la foi transforme tout, qu’elle est un chemin de liberté. Elle nous fortifie dans l’amour de nos frères et le désir de construire  une terre nouvelle remplie d’espérance.

Que Marie nous aide à vivre notre vocation respective et à être
« signe d’espérance » pour le monde.