Éditorial Janvier 2017

Ouverture au dialogue pour vivre ensemble en ce monde

Notre monde aujourd’hui nous questionne, nous interpelle et des hommes souffrent à cause de la guerre. Nous en sommes bien  conscients. Nous ne pouvons fermer nos yeux sur les pays où les bombes éclatent presque tous les jours. Je pense  à l’Irak, la Syrie, à Alep et à Mossoul. Nous pouvons constater en même temps la soif et la recherche du spirituel, le besoin de prière. De plus en plus de gens cherchent le sens de leur vie. Nous voyons aussi qu’il y a une grande solidarité internationale. Si nous prenons vraiment conscience de la dimension du « vivre ensemble » en ce monde, nous favorisons davantage le dialogue, l’écoute. Nous expérimentons chaque jour que seul le dialogue peut nous rapprocher des autres, des différentes cultures et religions. Nous ouvrons ainsi un chemin vers la communion à l’image de la Trinité.

 

Osons travailler sur les défis de la fraternité et du vivre ensemble qui exigent que chacun prenne ses responsabilités et qu’il s’engage pour la construction d’une société où règne l’espérance et la fraternité. Le dialogue devient communication de vie, accueil de l’autre et élargissement de nos horizons. Cela suppose que nous sortions de nous-mêmes pour être avec l’autre.

Ce mois de Janvier est marqué par la prière œcuménique.
Le dialogue interreligieux est l’un des signes les plus lumineux des temps que nous vivons. Il  peut faciliter la cohabitation entre les peuples et  aider à créer la fraternité universelle.

Un auteur anonyme dit : « le dialogue interreligieux est un dialogue intra, vers le dedans de nous-mêmes. Cela signifie que si je ne découvre pas en moi-même l’espace où l’hindou, le musulman, le bouddhiste, le juif et l’athée peuvent avoir une place dans mon cœur, dans mon intelligence et dans ma vie, je ne serai pas capable d’un dialogue authentique avec lui ». Quel chemin nous avons encore à faire !

Nous avons à nous ouvrir aux autres religions parce que nous croyons que Dieu, « mystère transcendant » qui nous dépasse, est présent en chacune d’elles, et que chacune manifeste une image de Dieu qui lui est propre, riche, et originale. Le dialogue interreligieux doit  nous aider à mieux connaître notre identité propre. Il nous stimule. Nous sommes à l’image d’un Dieu qui est RELATION, et qui  désire se communiquer. Lui, le premier, a ouvert le dialogue avec une humanité dont le point de départ est la création. En elle, Dieu sort de lui-même pour être avec nous et Il nous invite au dialogue, à un dialogue dont le but est la Rencontre et la communication.

Ensemble, avec une  détermination renouvelée, construisons un avenir meilleur pour notre monde, un avenir bâti sur notre foi où le vivre ensemble progresse tous les jours.

A tous, belle et sainte Année 2017. Que la Bénédiction de Dieu Trinité envahisse nos cœurs. 

Sr Myriam