Éditorial Janvier 2015

Se décider pour la Fraternité !

 Chers amis,

Au moment d’écrire cet éditorial, comment ne pas évoquer les événements qui ont touché en ce début d’année bien plus que des familles ou le pays de France puisque ce sont des valeurs universelles qui ont été atteintes par la violence des attentats.

Depuis le 7 janvier, nous avons entendu résonner en boucle les mots de « LIBERTÉ » et de « FRATERNITÉ » qui me font dire une fois de plus que notre charisme trinitaire et notre thème d’année sont d’une surprenante actualité pour notre société : « Se libérer pour un monde plus fraternel ! »

Mais s’il est vrai qu’il y a de la violence, de la révolte et aussi de la haine dans notre monde, et que cela doit vraiment nous poser question, il y a aussi de très belles expériences de fraternité et ce sont elles qui doivent nous inspirer. Car c’est bien la Fraternité qui « nous libérera » de la peur, elle-même souvent à l’origine de la violence. Or la peur vient souvent du manque de connaissance de l’autre.

« Sortir vers les périphéries », comme nous y invite le pape François, c’est peut-être avant tout sortir de soi, de nos habitudes, de nos préjugés, de nos coutumes, de nos
« à priori »…

Il nous faut donc prendre la décision d’aller vers l’autre différent, je dirais même très différent et de lui faire une place.

Par expérience, je peux dire que c’est la différence de l’autre qui nous interpelle et donc nous fait avancer.

C’est l’autre qui, par sa différence, nous déplace et donc nous fait changer de point de vue et nous ouvre ainsi à quelque chose de neuf.

C’est la différence qui nous fait prendre conscience de nos idées toutes faites et de nos évidences qui ne sont pas si évidentes pour l’autre.

Nous découvrons ses richesses qui nous font grandir et il nous fait découvrir les nôtres et nous apprend ainsi à mieux nous connaître : les traits caractéristiques de notre culture, de notre éducation, de notre religion…

Ecouter des croyants d’autres religions, par exemple, m’a fait découvrir la beauté de ma foi chrétienne, la chance que j’avais de croire en Jésus-Christ qui s’est fait proche de notre humanité, de croire en un Dieu d’amour avec lequel je peux entretenir une relation personnelle et qui m’invite à vivre l’Evangile, véritable trésor. Mais peut-être faut-il que nous en témoignons autrement pour être plus crédibles !?

Ainsi, s’il nous faut une certaine liberté pour faire le premier pas et aller vers l’autre, soyons également convaincus que la fraternité nous est indispensable pour nous entrainer dans un mouvement de libération. Liberté et Fraternité sont indissociables !

A l’aube de cette nouvelle année, voici donc mes vœux pour 2015 :

Que nous soignions la qualité de nos relations pour une vie plus fraternelle,

Que nous nous laissions désarmer, déplacer, libérer en allant vers celui qui est différent. Oui, je souhaite à chacun de nous une petite libération pour cette nouvelle année.

Et que le Seigneur nous en donne la grâce car « sans Lui, nous ne pouvons rien faire » !

Sr Bénédicte Marie