Commentaire pour le sixième dimanche de Pâques

A partir de l’Evangile de Jean, 14

L’Evangile de ce jour nous introduit encore davantage dans le mystère trinitaire, dans sa profondeur, qui sans cesse nous dépasse, sans nous tenir loin, nous enchante, sans nous éblouir, dans le respect profond de nos fragilités, nos lenteurs, nos incompréhensions « Vous connaitrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi et moi en vous » : quelle merveille !

Notre place est en Dieu Trinité : Quelle annonce vertigineuse….

Laissons résonner en nous cette phrase elle a de quoi nous émerveiller de ce Dieu qui ne cesse de se donner !