Commentaire pour le dimanche 30 Mars

à partir de Saint Jean, 9 (1-41)

« Je suis la lumière du monde »
Quelle chance pour nous, d’être aveugle quelque part :
alors nous aurons besoin de Dieu, de Sa Lumière, d’y voir clair
en nous mêmes, et autour de soi.
Laissons-nous approcher et toucher dans nos zones d’ombre les plus reculées
dans nos ténèbres les plus profondes,
c’est comme dans une pièce toute noire éclairée par le soleil
si nous ouvrons un peu les persiennes, la lumière se dessine alors
d’une manière sûre et discrète , humble et respectueuse, profonde et belle
Consentons à laisser Jésus nous dire: « Je suis la lumière du monde »