5ème Dimanche de Carême

Commentaire de l’Evangile du dimanche 17 Mars 2013
{{Jn 8, (1-11)}}

Dans cette scène, le fait anecdotique de la femme infidèle n’est qu’un prétexte pour atteindre Jésus, pour Lui tendre un piège.

Que va-t-Il répondre à cela

Il lui est demandé de prononcer une sentence, pour un jugement fallacieux.

Jésus sent bien qu’Il est attendu sur sa réponse, mais en homme libre par son silence, il s’enquiert de la réponse en plaçant la dignité de la personne au premier plan, par rapport à sa situation d’accusée.

Il renvoie à leur conscience ceux qui veulent jeter la première pierre ; les plus âgés s’en vont alors les premiers.

Cependant Jésus ne condamne personne, mais Il invite les justes comme les pécheurs à se tenir en vérité devant Dieu.