4e Dimanche de Carême

Commentaire de l’Evangile du dimanche 3 avril 2011
{{Jean 9(1-41)}}

Dans l’Evangile de ce dimanche de carême, il est bon de s’attarder sur ce personnage de l’aveugle né.

Celui qui ne voit pas est invité à regagner la lumière alors que ceux qui voient semblent
Ne pas reconnaître Jésus lumière du monde.

Il s’agit alors d’un dialogue entre les voyants et le « voyant ».

Ceux qui n’admettent Jésus comme lumière interrogent l’aveugle qui a recouvert la vue
Et c’est l’incompréhension .

Survient alors un autre dialogue encore plus profond entre Jésus lui même et l’aveugle :

« Crois tu au fils de l’homme ? »

Et la réponse est claire :

« Je crois Seigneur »

Qu’elle est belle cette profession de foi.

Jésus en nous guérissant de nos ténèbres nous rend bien plus que la vue
Il nous donne aussi
La lumière de notre dignité d’être.

C’est donc en reconnaissant Jésus que nous devenons nous mêmes jour après jour.

En sommes nous convaincus ?