3e Dimanche de Pâques

Commentaire de l’Evangile du dimanche 8 mai 2011
{{Luc 24(13-35)}}

L’Evangile des disciples d’Emmaüs nous révèle la tristesse du quotidien des disciples après la mort de Jésus.

Remplis de doutes et de questions , ils sont désemparés et semblent perdus dans leurs pensées.

Ils sont tellement tristes qu’ils remarquent à peine l’homme qui marche à leur pas. Presque sans faire de bruit.

L’inconnu les interroge non avec curiosité mais avec respect.

Et patiemment il va se révéler à eux.

Il ne s’impose pas à eux mais d’une manière très délicate se fait reconnaître.

Puis comme pour ne pas les brusquer disparaît à leurs yeux.

Mais quelque chose a changé cette fois :
Ils l’ont reconnu et croit qu’il est ressuscité.

Cette fois ils ne doutent pas et deviennent alors témoins auprès des autres apôtres.

Relisons avec admiration et action de grâces ce passage
Et soyons convaincus nous aussi :
Jésus est bien vivant !