26ème Dimanche du Temps Ordinaire

Commentaire de l’Evangile du dimanche 30 Septembre 2012
{{Marc 9 (38-48)}}

Les paroles de Jésus dans l’Evangile de ce dimanche peuvent paraître cinglantes, mais bien sûr elles ne sont pas à prendre à la lettre.

Ce qui compte c’est le cœur de l’homme, car c’est le lieu privilégié de la relation avec Dieu, au plus intime de nous-mêmes.

Il s’agit donc non de se mutiler, mais de chasser hors de notre cœur ce qui pourrait être incompatible avec l’Evangile.

Demandons en ce dimanche à l’Agneau , au seul Pasteur , au Serviteur de nous conduire sur ses chemins.